Blogage intellectuel

Petit blogue à l'intention de celui qui l'écrit et des quelques hurluberlus qui daigneront le consulter. Société, littérature, voyages, philosophie à un sou et autres excentricités inénarrables au rendez-vous.

02 avril 2009

Harper, l'apostasie et les photos de famille...

Il semblerait que notre cher premier ministre, j'ai nommé l'inénarrable Stephen (prononcer Steven) Harper, soit absent de la photo des dirigeants du G-20, actuellement réunis à Londres. Tu m'excuseras, lecteur, mais j'ai eu un moment une belle illusion lorsque j'ai entendu cette nouvelle. Je me suis dit que le cowboy avait enfin compris qu'on ne voulait pas de lui comme premier ministre et qu'il avait décidé de rentrer dans son ranch pour brosser ses chevaux et astiquer ses armes (qui ne figurent certainement pas sur un registre d'armes à feu!!!) ou qu'il s'était enfin résigné à aller vivre dans un village amish de Pennsylvanie, amish avec lesquels il partage certainement plus de valeurs qu'avec les Canadiens (en tout cas avec les Québécois) en cette année 2009. Je les voyais attendant craintivement le retour du Christ en récitant de sombres versets de l'Apocalypse, prêchant le dessein intelligent ou pendant joyeusement les médecins qui performent des avortement sur des filles violées et réprimandant ces mêmes jeunes filles qui sont certainement responsable de ce viol...Mais non, Stephen était tout simplement et platement (encore une fois!) en retard. Problème de coupe de cheveux? Pénurie de fixatif pour la tête de bonhomme Légo? On ne le saura probablement jamais. On dit du côté de son bureau qu'il était absent parce que "briefé" sur quelque chose d'important : "Non, ça monsieur, ce n'est pas B. Obama, c'est Angela Merkel. Non, non, le petit dans le coin, ce n'est pas l'enfant d'un dirigeant, c'est Nicolas Sarkozy"...

Parlant de ceux qui me donnent des coliques, l'Église. De plus en plus de Québécois demandent d'apostasier, semble-t-il. Je ne sais pas si c'est quelque chose que je ferais puisque, bien évidemment, participer au processus c'est reconnaître une quelconque valeur à l'institution. C'est comme ceux qui s'outrent (ça se dit, ça "s'outrent?") des paroles du cardinal Turcotte...Come on, il représente une mentalité qui n'a jamais, en 2000 ans, su s'adapter à la réalité de son époque, et vous voulez que le cardinal dise: "Let's go, mettez des condoms, baisez comme ça vous plaît, et si jamais un "accident" arrive, ben y'a des cliniques d'avortement". Ben non, la religieux sont cohérents dans leur message, c'est-à-dire inadaptés sur toute la ligne, masi cohérents. Je vous ramène au "dessein intelligent" qui a la cote chez nous amis du sud...si ça vous plaît de savoir qui a dessiné le pic-bois (!)... aussi, autre site d'intérêt, si vous voulez voir l'homme et le dinosaure vivre main dans la main... Donc, je ne sais pas si je perdrais mon temps à dire à monsieur le curé que je ne fais plus partie de sa gang, que sa dime, je vais plutôt la donner à un vrai pauvre...mais en même temps, c'est bien de signifier à ces messieurs en robe qu'ils sont peut-être "un peu" à côté de la track...Toutefois, j'adore le principe puisqu'il permet de dire : "Quand ces gens-là parlent, ils ne le font pas en mon nom puisque j'ai renié une toute appartenance à leur groupe".

Dites, avec S. Harper au gouvernement, qui me fait honte depuis des années avec ses ministres incompétents, est-ce que je peux "apostasier" ma nationalité canadienne ou si je dois ENCORE attendre des élections?

Posté par blogage_intello à 08:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 février 2009

Il faut dire la flotte de la reine est prête...

Un député français du parti du petit Nicolas aurait subtilement demandé à Jean Charest, désormais Commandeur de la Légion d'honneur, s'il n'avait pas, et je cite : "la plotte à terre". Je vous laisse deviner ce que notre premier ministre a bien pu répondre à cette étonnante interrogation:

a- De quossé?
b- Pardon, mon cher, mais on dit plutôt "avoir la vulve au ras les pâquerettes".
c- Non, Michou va très bien, merci.

Posté par blogage_intello à 18:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2009

Un peu de politique politicienne...

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf.

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur.
Disant : " Regardez bien ma soeur;
Est-ce assez ? dites-moi; n'y suis-je point encore ?
Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout.
M'y voilà ?
Vous n'en approchez point "
La chétive pécore.
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

                                                                                  (Jean de La Fontaine)



Nicolas Sarkozy est la grenouille,
Le général de Gaulle est le boeuf;
Le petit Nicolas a beau parler,
C'est comme s'il pissait dans un violon.
De ses longs discours vides, il ne restera que les silences.
Et un long bâillement.

Les 4 mots du général se perpétueront longtemps après
que le petit Sarko et ceux qu'il aura nommés à la légion
d'honneur auront sombré dans l'oubli...

Posté par blogage_intello à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 janvier 2009

Un retour inespéré et désespérant...

Me revoilà! Eh oui, après des mois d'absence, mois comblés par des études passionnantes (!), un voyage en Europe, un déménagement à Rimouski, une casquette John Deere reçue en cadeau à Noël et l'assermentation de Barrack Obama, je suis de retour. Pour ton plus grand déplaisir, lecteur... D'ailleurs, lassé de recevoir tes courriels m'encourageant à ne plus écrire sur mon blogue, j'allais revenir, rien que pour t'emmerder, mais j'attendais une grande nouvelle, une bombe quoi, et elle est arrivée : Immigration Canada a les faux homosexuels à l'oeil. Les faux homosexuels...rien de moins! Après la surveillance du trafic de faux tableaux et de faux billets, la vérification des faux papiers et la détection des fausses moustaches, nos inénarrables douaniers vont désormais vérifier l'orientation sexuelle des demandeurs d'asile politique...Ça laisse rêveur, non? Quelles seront les pratiques de détection :

- Pourquoi voulez-vous immigrer au Canada, Monsieur Hedayate?
- C'est que dans mon pays, je suis persécuté à cause de mon orientation sexuelle. Vous savez, Monsieur le douanier canadien, l'homosexualité n'est pas bien vue à Téhéran.
- Donc, vous êtes homosexuel?
- Oui, oui, à temps plein.
- Petite vérification d'usage : pouvez-vous me chanter "Over the Rainbow", de Judy Garland?
- Bien sûr, écoutez :

Somewhere, over the rainbow, way up high,
There's a land that I heard of once in a lullaby.
Somewhere, over the rainbow, skies are blue,
And the dreams that you dare to dream really do come true.
Someday I'll wish upon a star
And wake up where the clouds are far behind me,
Where troubles melt like lemon drops.
Euh...attendez, j'ai oublié le reste...

- Êtes-vous vraiment homosexuel Monsieur Hedayate?
- Oui, oui, tout à fait, attendez...euh...somewhere, non...ah FUCK!
- Pardon? Avez-vous dit FUCK?
- Euh, oui, pourquoi?
- Désolé, on va devoir vous mettre sur le prochain vol pour Téhéran. Ordres du bureau du Premier ministre canadien : un langage châtié est exigé de tout demandeur d'asile, point à la ligne. D'ailleurs, bientôt, on prévoit la partition du Québec pour éviter que tout ce joual et ce mauvais langage québécois ne vienne corrompre le bel esprit canadien.
- Mais je serai exécuté! Ahmadinejad m'en veut personnellement!
- Ce ne sont pas nos affaires...SUIVANT, euh SUIVANTE...enfin, vous là-bas, avec la moustache, le chandail rose, le boa et les lunettes Dolce et Gabbana...

Mon taciturnisme (pas mon saturnisme, quand même, tu ne croyais tout de même pas que j'avais du plomb, lecteur, ni dans la tête ni dans l'aile!) n'a vraiment rien arrangé...toujours aussi insipide. Eh bien, dis-toi que pour la pertinence, il y a toujours Paris Match, le Journal de Montréal ou le Reader's Digest...

Posté par blogage_intello à 09:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2008

Le goon et le président

Lorsque le Canadiens de Montréal a acquis les services de Georges Laraque, plusieurs journalistes sportifs ont dit que tous les joueurs de l'équipe venaient de gagner 10 livres, 20 livres (selon l'inspiration de chacun des journalistes!).

Lorsque Obama a été élu hier, ce sont tous les défenseurs des droits de l'homme, tous les amants de la justice et tous les partisans de la paix qui ont gagné quelques pouces.

En route vers la coupe!

Posté par blogage_intello à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

"Un nègre, un nègre comme président!"

Dans son discours d'hier soir, Obama a fait référence à Ann Nixon Cooper, une vieille femme noire de 106 ans qui a vu le premier président noir être élu à la tête de son pays, après avoir connu les terribles années de ségrégation. Celle-ci n'a pas voté hier puisqu'elle l'avait déjà fait par anticipation, probablement par crainte de mourir avant le grand jour. Pas fou. Obama s'est servi de l'exemple de Mme Cooper pour montrer tout le chemin parcouru par les Noirs depuis le début du 20e siècle. Entre ne pas avoir le droit de vote un jour et se retrouver élu président le lendemain, il y a un pas gigantesque, presque incompréhensible.

Elle est née en 1901 et a vu, elle aussi, presque tout le 20e siècle. C'était mon arrière-grand-mère, contemporaine parfaite de Mme Cooper. Dans sa vieillesse, n'ayant plus toute sa tête, on a dû recourir aux services du CLSC pour s'occuper d'elle. Des femmes venaient pour s'assurer qu'elle mangeait, pour la laver, pour lui tenir compagnie. Plusieurs de ces préposées qui venaient jour après jour étaient noires. Il arrivait qu'on soit là au moment de la visite et il y avait une nette différence entre la façon dont elle accueillait les unes et les autres, selon qu'elles étaient noires ou blanches. Si mon arrière-grand-mère était d'un naturel froid, elle était plus chaleureuse avec ces dernières; elle leur parlait, au moins. Lorsque les préposées noires partaient et que nous étions présents, elle nous faisait clairement savoir qu'elle ne les aimait pas, malgré notre désapprobation. Pour elle, se faire laver le dos par une Noire, c'était humiliant. Sa fille, ma grand-mère donc, m'a raconté que lorsqu'elle était jeune, ma grande tante était arrivée à la maison avec un petit garçon d'origine indienne à la peau très foncée. Mon arrière-grand-mère s'était alors pris la tête entre les mains en criant à sa fille: "Un nègre! un nègre dans ma maison!" Ma grande tante avait alors dû réviser ses relations amoureuses enfantines et choisir des amis à la peau un peu plus claire. Je ne sais pas d'où venait le jeune indien (ils ne devaient pas être légion à l'époque), mais il a probablement senti ce jour-là que la vie ne serait pas facile tous les jours à Montréal. On était au début des années 40.

Mon arrière-grand-mère, prénommée Blanche (ces choses-là ne s'inventent pas!), est morte quelques mois avant le tournant de l'an 2000. Si elle était toujours vivante aujourd'hui, elle ne se prendrait probablement pas la tête à deux mains en criant : "un nègre, un nègre comme président!" comme elle l'avait fait dans les années 40, mais elle n'approuverait certainement pas le choix des Américains. Elle est morte, mais les idées qui l'animaient ne le sont certainement pas. On a pu voir dans les nombreux reportages qui ont précédé les élections que plusieurs Américains ne pouvaient concevoir le fait d'avoir un Noir comme président. J'éprouvais un plaisir quelque peu cruel de savoir que Blanche, carrément raciste, se faisait laver le dos par une Noire. J'éprouve aujourd'hui le même plaisir de savoir que ces Américains d'une autre époque devront dealer avec un président noir.

                                                                    *****

Il me semble que ce matin la planète respire un peu mieux. Mieux qu'elle ne l'a fait depuis les années 2000-2001. Il me semble que si j'étais Cubain, Palestinien, Vénézuelien ou Britannique, je ressentirais les élections d'hier comme l'ouverture d'une fenêtre dans une pièce enfumée étouffante. En tout cas, en tant que Québécois, je respire mieux. Je vais tenter de mettre de côté l'anti-américanisme que j'ai patiemment cultivé depuis l'administration Bush et croire à nouveau aux idéaux américains.

Les attentes sont énormes, espérons que le Président Obama sera à la hauteur de celles-ci.

"Yes, we can!"

Posté par blogage_intello à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 novembre 2008

Une présidente??? Un président noir???

Certainement, mais pas à n'importe quel prix!!!

Je suis un peu fatigué d'entendre sur toutes les tribunes les Noirs célébrer d'avance la victoire d'Obama, comme si le simple fait d'être un candidat noir devait lui ouvrir toutes grandes les portes de la Maison blanche (sans jeu de mots!). De la même manière, j'en avais par-dessus la tête des femmes qui allaient voter pour Hillary Clinton, simplement à cause de son sexe. Comme si derrière Obama, Clinton et McCain, il n'y avait qu'un Noir, une femme et un vieux. Non, il y a derrière tous ces candidats, présents et passée, des idéologies très puissantes qui les transcendent. La justice sociale, le libre-marché, le droit à le disposition de son corps, la liberté individuelle... J'aurais retiré le droit de vote à toutes ces femmes qui ont dit qu'elles voteraient pour McCain étant donné que Clinton avait été battue par Obama. J'exagère à peine. C'est du n'importe quoi. Elles vont donner leur voix à McCain pour la remercier d'avoir choisi Sarah Palin comme colistière? Et puis quoi encore?

Je suis le premier à souhaiter ardemment qu'Obama soit élu dans quelques heures. Et, oui, je me réjouis du fait que ce soit un Noir, comme je me réjouirais que ce soit une femme si ç'en était une.

Par contre, le fait d'être Noir ou femme est insuffisant à mon avis. Imaginons un Noir de la trempe de Bush, un Noir arrogant, un Noir va-t-en-guerre, un Noir rétrograde...imaginons quelqu'un avec une politique extérieure belliqueuse, avec l'idée que le laisser-faire économique est la solution, avec l'envie de retirer le droit à l'avortement aux femmes en imposant ses propres valeurs morales et religieuses. Imaginons une Condoleezza Rice, par exemple. Eh bien je ne voudrais pas plus de cette femme qui a défendu avec opiniâtreté le régime Bush pendant si longtemps, que je voudrais d'une chaude-pisse! 

Obama, oui, certainement, parce que c'est le meilleur candidat, parce que c'est celui qui représente le mieux mes valeurs, et tant mieux si c'est un Noir!!!

Posté par blogage_intello à 17:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 octobre 2008

Soirée d'Halloween...

Nous nous sommes assis dans les marches, attendant les petites sorcières souriantes et les dégoulinant vampires, mais bien peu sont venus...il restera beaucoup de bonbons à manger au cours des prochaines semaines. Il faut dire que, à l'instar de l'année dernière, la très grande majorité des voisins s'est déguisée...en courant d'air. Quoi de mieux que de se replier sur soi, de bien tamiser la lumière et fermer les rideaux, un soir d'Halloween...Classique. Après ça on se demande pourquoi je déteste l'humanité (rien de moins) et que j'attends patiemment sa disparition. Je suis de plus en plus comme l'Alceste de Molière.

Heureusement, comme si "quelqu'un, quelque part" tentait de me réconcilier avec le genre humain, j'ai redécouvert la belle folie qui s'opère, les 31 octobre, dans la ruelle entre les 8e et 9e avenues, tout juste au nord de Masson. Génial. Il y avait là des monstres, des zombies, des bossus tirés par des mégères acariâtres. Il y avait tout cela, mais moi j'ai vu des humains qui n'avaient pas perdus le sens de la fête, du plaisir. Des humains qui croyaient qu'il est encore possible de réenchanter le monde, quelques heures par année.

Non, les employés de notre belle Bibliothèque nationale n'avaient pas le droit de se déguiser pour l'Halloween, question d'éviter des débordements (!!?!?!?!), non, certains enfants n'avaient pas le droit de manger des bonbons dans certaines commissions scolaires (quand l'école n'avait pas tout simplement mis le 31 un congé pédagogique par hasard!!!). Les déguisements, c'est violent, les bonbons, c'est mauvais pour la santé, les fêtes païennes, ça fait pas l'affaire de tous.... Mais, heureusement, la vie se poursuit malgré tous ces gens tristes, ces cadavres avant l'heure qui nous pourrissent l'existence à coup de prêchi-prêcha insensés...

Posté par blogage_intello à 23:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 octobre 2008

Sylvie Boulianne : Prise II

À quelques jours des élections, la trépidante candidate du parti cons-versateur, Sylvie Boulianne a enfin décidé de nous gratifier d'"enjeux" et d'"événements" sur son site Web. Quelqu'un à Ottawa, au think tank conservateur, lui aura vraisemblablement enfin donné l'ordre autorisation de mettre son site à jour. Ainsi, les "enjeux" de Mme Boulianne sont les "accomplissements" du Gouvernement Harper au cours des derniers mois : baisse de la TPS de 2%, crédits d'impôts pour inscription à des activités physiques pour les jeunes, etc. Mme Boulianne, sans avoir la prétention de vous donner un cours de vocabulaire, un "enjeu" se définit comme étant "Ce qui peut être gagné ou perdu au cours d’une entreprise, d’une compétition", selon Antidote. Ce dont vous parlez, ce sont des "gains", en autant , bien entendu, que je puisse considérer comme un gain le fait de payer 2% de moins de TPS, ce qui me fait de belles économies de moins de 100$ par année...Woupidelidou! D'autre part, les "événements" de Mme Boulianne sont constitués d'une série de la même "face de pancarte" de la dame. Ainsi, si on s'en tient à la définition qu'Antidote donne au vocable "événement", soit "Ce qui se produit; circonstance, situation", la face de Mme Boulianne, souligné par son nom ou le merveilleux slogan "Le Québec prend des forces", serait quelque chose en train de de produire, une circonstance. Eh bien, j'ai eu beau fixer la magnifique Sylvie pendant des heures, rien ne s'est produit et il y a fort à parier qu'il en sera de même pour elle demain, jour des élections!

Eh bien, Mme Boulianne, je vous invite à vous rendre au
5455, rue Chauveau, Montréal, le 15 octobre au matin, qui est en fait le bureau d'assurance emploi le plus près de chez vous...

Posté par blogage_intello à 23:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 septembre 2008

Les enjeux, version Cons-ervateurs

Je me permets de mettre un lien vers le site web de la candidate conservatrice de mon comté qui semble avoir bien compris les enjeux électoraux du quartier...

http://www.sylvieboulianne.ca/enjeux.php

Bonne chance, Madame Boulianne, et n'oubliez pas de mettre votre site à jour le 15 octobre...

Érich

Posté par blogage_intello à 17:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,