Blogage intellectuel

Petit blogue à l'intention de celui qui l'écrit et des quelques hurluberlus qui daigneront le consulter. Société, littérature, voyages, philosophie à un sou et autres excentricités inénarrables au rendez-vous.

05 novembre 2008

"Un nègre, un nègre comme président!"

Dans son discours d'hier soir, Obama a fait référence à Ann Nixon Cooper, une vieille femme noire de 106 ans qui a vu le premier président noir être élu à la tête de son pays, après avoir connu les terribles années de ségrégation. Celle-ci n'a pas voté hier puisqu'elle l'avait déjà fait par anticipation, probablement par crainte de mourir avant le grand jour. Pas fou. Obama s'est servi de l'exemple de Mme Cooper pour montrer tout le chemin parcouru par les Noirs depuis le début du 20e siècle. Entre ne pas avoir le droit de vote un jour et se retrouver élu président le lendemain, il y a un pas gigantesque, presque incompréhensible.

Elle est née en 1901 et a vu, elle aussi, presque tout le 20e siècle. C'était mon arrière-grand-mère, contemporaine parfaite de Mme Cooper. Dans sa vieillesse, n'ayant plus toute sa tête, on a dû recourir aux services du CLSC pour s'occuper d'elle. Des femmes venaient pour s'assurer qu'elle mangeait, pour la laver, pour lui tenir compagnie. Plusieurs de ces préposées qui venaient jour après jour étaient noires. Il arrivait qu'on soit là au moment de la visite et il y avait une nette différence entre la façon dont elle accueillait les unes et les autres, selon qu'elles étaient noires ou blanches. Si mon arrière-grand-mère était d'un naturel froid, elle était plus chaleureuse avec ces dernières; elle leur parlait, au moins. Lorsque les préposées noires partaient et que nous étions présents, elle nous faisait clairement savoir qu'elle ne les aimait pas, malgré notre désapprobation. Pour elle, se faire laver le dos par une Noire, c'était humiliant. Sa fille, ma grand-mère donc, m'a raconté que lorsqu'elle était jeune, ma grande tante était arrivée à la maison avec un petit garçon d'origine indienne à la peau très foncée. Mon arrière-grand-mère s'était alors pris la tête entre les mains en criant à sa fille: "Un nègre! un nègre dans ma maison!" Ma grande tante avait alors dû réviser ses relations amoureuses enfantines et choisir des amis à la peau un peu plus claire. Je ne sais pas d'où venait le jeune indien (ils ne devaient pas être légion à l'époque), mais il a probablement senti ce jour-là que la vie ne serait pas facile tous les jours à Montréal. On était au début des années 40.

Mon arrière-grand-mère, prénommée Blanche (ces choses-là ne s'inventent pas!), est morte quelques mois avant le tournant de l'an 2000. Si elle était toujours vivante aujourd'hui, elle ne se prendrait probablement pas la tête à deux mains en criant : "un nègre, un nègre comme président!" comme elle l'avait fait dans les années 40, mais elle n'approuverait certainement pas le choix des Américains. Elle est morte, mais les idées qui l'animaient ne le sont certainement pas. On a pu voir dans les nombreux reportages qui ont précédé les élections que plusieurs Américains ne pouvaient concevoir le fait d'avoir un Noir comme président. J'éprouvais un plaisir quelque peu cruel de savoir que Blanche, carrément raciste, se faisait laver le dos par une Noire. J'éprouve aujourd'hui le même plaisir de savoir que ces Américains d'une autre époque devront dealer avec un président noir.

                                                                    *****

Il me semble que ce matin la planète respire un peu mieux. Mieux qu'elle ne l'a fait depuis les années 2000-2001. Il me semble que si j'étais Cubain, Palestinien, Vénézuelien ou Britannique, je ressentirais les élections d'hier comme l'ouverture d'une fenêtre dans une pièce enfumée étouffante. En tout cas, en tant que Québécois, je respire mieux. Je vais tenter de mettre de côté l'anti-américanisme que j'ai patiemment cultivé depuis l'administration Bush et croire à nouveau aux idéaux américains.

Les attentes sont énormes, espérons que le Président Obama sera à la hauteur de celles-ci.

"Yes, we can!"

Posté par blogage_intello à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire