Il semblerait que notre cher premier ministre, j'ai nommé l'inénarrable Stephen (prononcer Steven) Harper, soit absent de la photo des dirigeants du G-20, actuellement réunis à Londres. Tu m'excuseras, lecteur, mais j'ai eu un moment une belle illusion lorsque j'ai entendu cette nouvelle. Je me suis dit que le cowboy avait enfin compris qu'on ne voulait pas de lui comme premier ministre et qu'il avait décidé de rentrer dans son ranch pour brosser ses chevaux et astiquer ses armes (qui ne figurent certainement pas sur un registre d'armes à feu!!!) ou qu'il s'était enfin résigné à aller vivre dans un village amish de Pennsylvanie, amish avec lesquels il partage certainement plus de valeurs qu'avec les Canadiens (en tout cas avec les Québécois) en cette année 2009. Je les voyais attendant craintivement le retour du Christ en récitant de sombres versets de l'Apocalypse, prêchant le dessein intelligent ou pendant joyeusement les médecins qui performent des avortement sur des filles violées et réprimandant ces mêmes jeunes filles qui sont certainement responsable de ce viol...Mais non, Stephen était tout simplement et platement (encore une fois!) en retard. Problème de coupe de cheveux? Pénurie de fixatif pour la tête de bonhomme Légo? On ne le saura probablement jamais. On dit du côté de son bureau qu'il était absent parce que "briefé" sur quelque chose d'important : "Non, ça monsieur, ce n'est pas B. Obama, c'est Angela Merkel. Non, non, le petit dans le coin, ce n'est pas l'enfant d'un dirigeant, c'est Nicolas Sarkozy"...

Parlant de ceux qui me donnent des coliques, l'Église. De plus en plus de Québécois demandent d'apostasier, semble-t-il. Je ne sais pas si c'est quelque chose que je ferais puisque, bien évidemment, participer au processus c'est reconnaître une quelconque valeur à l'institution. C'est comme ceux qui s'outrent (ça se dit, ça "s'outrent?") des paroles du cardinal Turcotte...Come on, il représente une mentalité qui n'a jamais, en 2000 ans, su s'adapter à la réalité de son époque, et vous voulez que le cardinal dise: "Let's go, mettez des condoms, baisez comme ça vous plaît, et si jamais un "accident" arrive, ben y'a des cliniques d'avortement". Ben non, la religieux sont cohérents dans leur message, c'est-à-dire inadaptés sur toute la ligne, masi cohérents. Je vous ramène au "dessein intelligent" qui a la cote chez nous amis du sud...si ça vous plaît de savoir qui a dessiné le pic-bois (!)... aussi, autre site d'intérêt, si vous voulez voir l'homme et le dinosaure vivre main dans la main... Donc, je ne sais pas si je perdrais mon temps à dire à monsieur le curé que je ne fais plus partie de sa gang, que sa dime, je vais plutôt la donner à un vrai pauvre...mais en même temps, c'est bien de signifier à ces messieurs en robe qu'ils sont peut-être "un peu" à côté de la track...Toutefois, j'adore le principe puisqu'il permet de dire : "Quand ces gens-là parlent, ils ne le font pas en mon nom puisque j'ai renié une toute appartenance à leur groupe".

Dites, avec S. Harper au gouvernement, qui me fait honte depuis des années avec ses ministres incompétents, est-ce que je peux "apostasier" ma nationalité canadienne ou si je dois ENCORE attendre des élections?